skip to Main Content

Sans Valentin ? 9 raisons de ne rien faire le 14 février

Si Noël rappelle à ceux qui n’ont pas de famille, qu’ils n’ont pas de famille, la Saint Valentin, elle, a sur les esseulé(e)s ou les délaissé(e)s du moment un effet tout aussi indésirable. Au cas où ils auraient oublié leur célibat parfois douloureux (et à part s’enfuir dans un pays qui ne connait pas cette “tradition”), ils n’échapperont pas aux “petitscœurs-champagne-fleurs-dentelles-bisous” partout. Les médias et les commerces ne vont pas les épargner et martèleront sans relâche que le 14 février est le jour de la Grande Solitude. Maman ou les amis pourront bien leur tenir la main : pour eux, ce sera La SANS VALENTIN.

Suggestion si c’est votre cas : pourquoi ne pas passer la soirée du 14 février avec des “saintvalentinophobes” ? Ça pourrait être très sympa de ne-pas fêter-ensemble, et autour d’un verre de Champagne, cette maudite célébration. Ce sont des “en couple-malheureusement”. Ils/elles n’avaient au départ rien contre les dîners ou les week-ends en amoureux, le problème c’est qu’aujourd’hui – eu égard à la détérioration de leur relation de couple – les “petitscœurs-champagne-fleurs-dentelles-bisous” appartiennent à un passé lointain. Alors que Noël rappelle aussi à ceux dont la famille est en conflit, qu’elle est en conflit, la Saint Valentin en fera de même : “Ta vie de couple est un désastre” leur chantera-t-elle. On comprendra qu’ils ou elles aient désormais pour cette fête, une violente antipathie.

Rassurez-vous, certains ni-ni (ni seuls, ni en conflit) ne vont pas avoir la vie facile dans les jours qui viennent. Ayons une pensée émue pour toutes celles et ceux qui à l’heure où vous lisez ces lignes ont la pression qui monte, assaillis de questions et de doutes. Quoi faire ce soir-là, où aller, que manger, quoi offrir ? Comment lui faire plaisir ? Faire preuve d’imagination n’est pas de tout repos. D’autant que l’enjeu est colossal. Le choix de l’activité, du lieu, du cadeau va conditionner le reste de la nuit peut être même du lendemain et pourquoi pas des jours suivants. Sera-t-on à la hauteur ? Quelles conséquences si ce n’est pas le cas…. L’amoureux aura-t-il la tête tranchée par celui ou celle qu’il aura déçu ?

Au cas où vous auriez besoin de quelques arguments fallacieux pour échapper à la soirée ou vous convaincre qu’elle est inappropriée voire dépourvue du moindre sens, en voici 9.

 

  1. Récemment, tu as pris conscience que tu n’aimais pas l’amour. Jusque là tu le croyais essentiel à ta vie mais finalement, non.
  2. Avec tout ce qui se passe dans le monde, fêter quoi que ce soit est de l’ordre de l’indécence.
  3. La lingerie rouge en dentelle, c’est moche et vulgaire. Il parait que tout est fabriqué en Chine… par des enfants.
  4. Les parfums pour homme, ça pue et on sait pas avec quoi s’est fabriqué. En Chine aussi, non ?
  5. Tu es allergique, tu as de l’eczéma et du psoriasis. Il est préférable de ne pas t’exposer à certaines situations émotionnellement confrontantes.
  6. La Saint Valentin ???? Hors de question de te laisser piégé(e) par ce complot mondialiste ultra libéral orchestré par la finance ayant pour objectif l’appauvrissement et l’asservissement des classes populaires.
  7. Tu as une réunion importante le soir du 14 qui va finir tard. Eh oui… depuis le temps que tu expliques que tu bosses pour des salauds sans cœur qui ne respectent pas la vie privée des salariés, voilà une preuve de plus !
  8. Le 14 février, enfant, tu as vécu un très grave traumatisme. Tu travailles ça en thérapie et pour le moment, tu ne te sens pas prêt(e) à la fêter de nouveau. Il est plus judicieux de rester seul(e) pour ne pas faire vivre à l’ordre le poids de ton passé.

mais aussi et surtout ….

9. Parce que Saint Valentin, c’était un martyr, un évêque en plus.

Il a fini torturé et décapité !!!

Back To Top